Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

Signer le livre d'or

ICI

Profil

moi.jpeg

Bruno Daniel, je suis né le 08 mai 1965 à Les Damps, marié, 4 enfants et j'habite notre commune depuis 1993.

Contact

1 mars 2010 1 01 /03 /mars /2010 20:01

 

Dès 1951, c'est au cyclisme que ce fils de fraisièriste, né le 8 janvier 1934 à Mont-Saint-Aignan, consacre son temps libre. Et le 3 mai de cette année-là, il remporte sa première course : le Trophée Maurice-Latour, disputé à Rouen. L'année suivante, il gagne, à Carcassonne, le Championnat de France des amateurs. Et à vingt-trois ans, il remporte le premier Tour de France auquel il participe... Sa carrière durera dix-huit années, durant lesquelles il alignera un palmarès exceptionnel : cinq Tours de France, dont quatre d'affilée, cinq Paris-Nice, un record de l'heure, neuf Grands prix des Nations en... neuf participations. Il devient cycliste professionnel en 1953 et le restera jusqu'en 1969, totalisant 184 victoires dont plusieurs Tours de France avec 16 victoires d'étapes et 51 jours en jaune. En 1961, Anquetil annonce son défi de porter le maillot jaune de la première à la dernière étape. Exploit qu'il réalise, s'attirant d'ailleurs les foudres du directeur de la course qui lui reproche vivement de « tuer le Tour », mais attise également la colère des spectateurs qui l'accueillent à l'arrivée de la dernière étape au Parc des Princes par des sifflets. Événement dont il tirera une certaine ironie, puisque quelques années plus tard, il baptisera son bateau « Sifflets ».Anquetil.jpg
Jacques Anquetil à la Neuville Chant d'Oisel en 1971

En 1959, Jacques Anquetil achète une gentilhommière, dans la commune de Saint-Adrien, sur les bords de la Seine. Quand il se retira,  dix ans plus tard, il se porte acquéreur, le 24 juin 1969 , à La Neuville Chant d'Oisel, d'un château, entouré de deux cent cinquante hectares de bois et de prairies, jadis propriété de Jules de Maupassant : il le nomme « Le Château des Elfes » et y creuse un étang. Issu d’un milieu rural, il est toujours resté proche de la terre et a toujours cultivé une passion pour celle-ci. Héritage de ses parents, producteurs de fraises ? Il a terriblement aimé son métier de cultivateur.Jacques Anquetil s'occupa de son exploitation normande et notamment de son élevage de vaches du Wyoming.
En 1976, il est victime d'un oedème pulmonaire. Deux ans plus tard, il rechute. A partir de 1984, séparé de Jeannine, il partage la vie de Dominique, sa dernière compagne qui lui a donné un fils, Christopher, en 1985. C'est le lendemain du baptême de son fils que Jacques Anquetil apprend de la bouche de ses médecins qu'il souffre d'un cancer de l'estomac. Il meurt à la clinique Saint-Hilaire de Rouen, le 18 novembre 1987. Mais à quoi rêvait Jacques Anquetil, lors des promenades, seul dans sa propriété de La Neuville ? A quoi songeait-il lors de ses haltes au pied des grands arbres ? A ses défis passés ? Où bien à cette nature qui lui offrait un cadre à sa mesure ?

Partager cet article

Repost 0
Published by bruno - dans Personnages
commenter cet article

commentaires