Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Rechercher

Signer le livre d'or

ICI

Profil

moi.jpeg

Bruno Daniel, je suis né le 08 mai 1965 à Les Damps, marié, 4 enfants et j'habite notre commune depuis 1993.

Contact

7 juillet 2017 5 07 /07 /juillet /2017 14:30

1,63 m, yeux gris, cheveux châtains, front ordinaire, nez moyen, bouche moyenne, menton rond, visage ovale

...................................................................................................

Naissance : Le 02 juin 1882 à La Neuville Chant d'Oisel, fils de Désiré GRUEL né le 1 juillet 1841 à Romilly sur Andelle (journalier) et de Joséphine Hyacinthe VAAS. Le couple se marie le 16 novembre 1867 à La Neuville. Il est l'avant dernier enfant d'une fratrie de six (3 garçons et 3 filles).

Famille : Célibataire

Domicile : La Neuville Chant d'Oisel en 1910

Profession :  Domestique

Age au décès : 32 ans et 3 mois 

PARCOURS MILITAIRE

Il est incorporé le 16 novembre 1903 pour son service militaire dans le 129ème Régiment d'Infanterie.

 

Il est mobilisé le 1er août 1914 comme soldat au 228ème Régiment d'Infanterie à Evreux. 

 

Le 10 août 1914 un train l'emmène d'Evreux à Bussy Pierrepont dans l'Aisne. Puis c'est la marche vers le Nord et la Sambre. Le 24 août,  l'ordre est de tenir les ponts de la Sambre. Mais le lendemain, c'est la retraite générale avec la poursuite de l'artillerie à cheval allemande ...le tout sous une pluie battante. Arrêt à 23 h 00 sans distribution de vivres. Le 27 août l'ordre est de défendre à outrance le pont de Guise. Les combats alternent avec retraite au sud de l'Aisne sous le feu des canons  jusqu'à Château Thierry où les ponts sont coupés …

 

Dans ce régiment Alexandre GRUEL ne connait aucun repos, la veille de sa disparition, une marche de 21 h 00 au petit jour l'emmène le 5 septembre vers Villiers St Georges.

 

Alexandre GRUEL disparaît pendant ces combats, et est déclaré mort le 5 septembre 1914 à Esternay (Marne).

 

Son décès est transcrit officiellement à la Neuville le 8 mai 1922.

 

Durée de mobilisation :  35 jours

 

LIEU DE MEMOIRE

Il n'a pas de sépulture connu

Alexandre Emile GRUEL
Alexandre Emile GRUEL
Alexandre Emile GRUEL
Alexandre Emile GRUEL
Repost 0
Published by bruno - dans Personnages
commenter cet article
7 juillet 2017 5 07 /07 /juillet /2017 13:06

1,62 m, yeux marron clair, cheveux châtains clair, front bas, nez long, visage long

...................................................................................................

Naissance : Le 07 avril 1892 à Prétot Vicquemare (proche de Doudeville), fils de Célestin Dominique GOUPIL né le 7 mai 1870 à La Neuville Chant d'Oisel (bûcheron) et de Augustine Angélina VARIN née à Gonzeville. Le couple se marie le 20 février 1900 à La Neuville. Il est le cadet d'une fratrie de six enfants (4 garçons et 2 filles).

Famille : Célibataire

Domicile : Au recensement de 1901 la famille est composée de Marie 12 ans, Louis 8 ans, Marcel 6 ans, Ernest 4 ans, Blanche 2 ans et d'Antoine 11 mois.

Au recensement de 1906, ils sont tous à La Neuville et Marie qui a 17 ans est maintenant couturière. 

Profession :  Journalier

Age au décès : 22 ans et 4 mois 

PARCOURS MILITAIRE

Le 8 octobre 1913, il est incorporé  pour son service militaire dans le 25ème Bataillon de Chasseurs à pied puis au 8ème Bataillon de Chasseurs à pied le 4 mai 1914.

 

Dès le 5 août 1914, le bataillon se trouve vers Etain, il y a « des escarmouches » et un lieutenant meurt. On signale la prise d'allemands le 13 août, et « le bataillon doit résister jusqu'à la mort ». La bataille aboutit à la retraite …

 

Sur son registre matricule Louis, Albert GOUPIL est déclaré  " tué à l'ennemi antérieurement au 4 août 1915 " mais finalement décédé le 24 août 1914 à la bataille d'Arrancy sur Crusne dans la Meuse.

 

Le décès est officialisé seulement le 28 janvier 1920 par le tribunal de Rouen et enregistré sur les registres de la Neuville le 7 février de la même année .

 

 

Durée de mobilisation :  320 jours

 

LIEU DE MEMOIRE

Inhumé au carré militaire dans l'ossuaire « in mémoriam » de Arrancy sur Crusne.

Louis Albert GOUPIL
Louis Albert GOUPIL
Louis Albert GOUPIL
Louis Albert GOUPIL
Repost 0
7 juillet 2017 5 07 /07 /juillet /2017 12:02

1,56 m, yeux bruns, cheveux et sourcils châtains, front ordinaire, nez moyen, bouche moyenne, menton rond, visage ovale

...................................................................................................

Naissance : Le 28 juillet 1881 à La Neuville Chant d'Oisel, fils de Théodore Alfred GOULLE né le 29 mai 1845 à La Neuville et de Alphonsine Valentine NOURTIER née le 8 septembre 1844 à La Neuville (journalière). Le couple se marie le 9 décembre 1867 à La Neuville. Il est fils unique.

Famille : Marié à Marie Louise RAGOUT, née le 1 octobre 1869 à Touffreville, le 11 mai 1907 à Romilly sur Andelle. Sans enfant.

Domicile : Au recensement de 1901, il vit à La Neuville Chant d'Oisel avec ses parents et sa grand mère maternelle (LEMOINE Célestine, Euphrasie veuve NOURTIER)

Au recensement de 1906, il vit avec sa mère.

 

Après son mariage en 1907, il part habiter à Romilly sur Andelle, puis regagne La Neuville Chant d'Oisel en 1909.

Profession :  Charretier

Age au décès : 33 ans et 6 mois 

PARCOURS MILITAIRE

Il est mobilisé le 1er août 1914 dans le 4ème Régiment d'Artillerie de Campagne puis passe au 22ème Régiment d'Artillerie le 1er novembre 1914 

 

Il contracte la fièvre typhoïde et meurt à l'Hôpital Temporaire Malo Terminus à Leffrinckoucke le 21 février 1915.

 

Durée de mobilisation :  204 jours

LIEU DE MEMOIRE

Sa sépulture se trouve à Zuydcotte dans le carré 1 de la Nécropole Nationale, tombe n°1139.

Albert Armand GOULLE
Albert Armand GOULLE
Albert Armand GOULLE
Repost 0
Published by bruno - dans Personnages
commenter cet article
7 juillet 2017 5 07 /07 /juillet /2017 11:06

1,57 m, yeux bruns, cheveux et sourcils bruns, front ordinaire, nez concave, menton rond, bouche moyenne

...................................................................................................

Naissance : Le 11 juin 1883 à Ventes Saint Rémy, fils de François Julien DUVAL né le 8 février 1856 à Bellencombe (bûcheron) et de Eugénie Célestine GAILLON née le 31 janvier 1853 à Ventes Saint Rémy (ménagère). Le couple se marie le 3 octobre 1876 à Ventes Saint Rémy. Il est le benjamin d'une fratrie de trois enfants ( deux filles et un garçon).

Famille : Marié à Amélie Albertine LANGLOIS, née le 5 janvier 1889 à La Neuville Chant d'Oisel (ouvrière en filature), le 25 janvier 1909 à La Neuville. Sans enfant.

Domicile : La Neuville Chant d'Oisel

Profession :  Journalier

Age au décès : 32 ans et 3 mois 

PARCOURS MILITAIRE

Il est mobilisé le 1er août 1914 au 28ème Régiment d'Infanterie, il passe le 25 septembre au 129 ème Régiment d'Infanterie.

 

Il participe aux combats de Neuville Saint Vaast (Pas de Calais ), c'est la Bataille d'Artois et y est « tué à l'ennemi » le 25 septembre 1915. Son acte de décès dit « mort de blessures reçues devant l'ennemi ».

 

Une erreur sur son nom s'est produite : il est à ce jour inhumé sous le nom de DUVANT Célestin Narcisse. 

 

Durée de mobilisation :  420 jours

LIEU DE MEMOIRE

Il repose à la Nécropole Nationale de La Targette à Neuville Saint Vaast : carré 7, rang 9, tombe n°2111.

Célestin Narcisse DUVAL
Célestin Narcisse DUVAL
Célestin Narcisse DUVAL
Célestin Narcisse DUVAL
Repost 0
Published by bruno - dans Personnages
commenter cet article
6 juillet 2017 4 06 /07 /juillet /2017 15:41

1,67 m, yeux bleus, cheveux châtains, front fuyant, nez rectiligne

...................................................................................................

Naissance : Le 05 avril 1895 à Romilly sur Andelle, fils de Emile Gustave DELAMARE né le 9 mars 1857 à Romilly (épicier) et de Louise Appoline Augustine BACHELIER née le 24 septembre 1865 à Mesnil Esnard (sans profession). Le couple se marie le 25 février 1884 Mesnil Esnard. Il est le benjamin d'une fratrie de trois enfants, son frère et sa soeur décèdent dans leur première année.

Famille : Célibataire

Domicile : Au recensement de 1906, il habite chez son père remarié avec Désirée DUVAL (devenu épicier à la Neuville).

Profession :  Comptable.

Age au décès : 20 ans et 10 mois 

PARCOURS MILITAIRE

Il aurait du être incorporé en décembre 1915. Mais sa classe 1915 est enrôlée plus tôt !

 

Il arrive donc à l'armée le 20 décembre 1914 et est incorporé au 146ème Régiment d'Infanterie. Il participe aux combats de Neuville Saint Vaast et est blessé  par balle à la jambe gauche le 12 mai 1915 sur le terrain de la Bataille d'Artois.

 

Il est cité a l'ordre du régiment (n°6) pour « charge à la baïonnette avec le plus grand courage" le 26 février 1916.

 

La bataille de VERDUN  commence le 21 février 1916 sur le site de FLEURY, il est porté disparu le 2 mars 1916.

 

Son acte de décès est transmis à Rouen le 13 mai 1921 et est inscrit à l'état civil de la Neuville le 29 mai 1921.

 

Durée de mobilisation :  438 jours

 

LIEU DE MEMOIRE

Il n'a pas de sépulture connue.

André Augustin Edouard DELAMARE
André Augustin Edouard DELAMARE
André Augustin Edouard DELAMARE
André Augustin Edouard DELAMARE
Repost 0
Published by bruno - dans Personnages
commenter cet article
6 juillet 2017 4 06 /07 /juillet /2017 14:40

1,69m, yeux bleus, sourcils blonds, bouche moyenne, nez ordinaire, menton rond, visage ovale

...................................................................................................

Naissance : le 22 mars 1887 à la Neuville Chant d'Oisel, fils de Théodule Xavier COLE né en 1856 à Pleine-Sève (domestique) et de Elisa Maria RAGOT née en 1867 (sans profession). Le couple se marie le 15 juin 1885 à La Neuville Chant d'Oisel. Il est le cadet d'une fratrie de cinq enfants (4 garçons et une fille)

Famille : marié à La Neuville le 18 septembre 1911 avec Hyacinthe Henriette DEVE (domestique). Sans enfant.

Domicile : La Neuville Chant d'Oisel

Profession : Au recensement de 1901, le père et les deux fils aînés (Georges et Isaac,14 et 13 ans) sont ouvriers verriers chez la Veuve Lasnier.

Age au décès : 31 ans et 6 mois 

PARCOURS MILITAIRE

Il est mobilisé le 1er août 1914 au 16ème Régiment de Dragons de Vitry Luneville.

 

Il fait l'objet d'une citation en octobre 1915. Blessé le 21 septembre 1915 par des éclats d’obus qui ont tué et blessé plusieurs de ses camarades.

 

Il passe soldat de 1ère classe le 22  juillet 1916.

 

Il est une première fois évacué malade le 11 août 1917 puis rejoint les armées le 19 septembre 1917.

 

Il passe au 47ème régiment d'infanterie le 11 décembre 1917.

 

Puis à nouveau malade, il est évacué le 10 octobre 1918 puis décède 3 jours plus tard à l'hôpital de Raon-l’Etape (Vosges) de « maladie contractée en service ».

 

Durée de mobilisation :  1534 jours

 

LIEU DE MEMOIRE

Sa sépulture se trouve u Carré Militaire de Raon-l'Etape tombe n°205

Isaac Bertrand COLE
Isaac Bertrand COLE
Isaac Bertrand COLE
Isaac Bertrand COLE
Repost 0
Published by bruno - dans Personnages
commenter cet article
6 juillet 2017 4 06 /07 /juillet /2017 14:25

Néant (pas d'information)

...................................................................................................

Naissance : le 19 juillet 1875 à Elbeuf sur Seine, fils de Eugène Magloire CHICOT décédé le 23 août 1885 à Elbeuf (fileur) et de Sophie Alphonsine OURSEL décédée le 3 août 1881 à Elbeuf (couturière). Le couple se marie à Elbeuf le 06 mai 1858. Il est le benjamin d'une fratrie de cinq enfants. A la mort des ses parents, il est placé en hospice.

Famille : marié à Jeanne Angéline PLANQUOIS (fille du cantonnier communal) le 21 avril 1900 à La Neuville Chant d'Oisel, il sera le père de cinq enfants (4 filles et un garçon).

Domicile : La Neuville Chant d'Oisel, à La Vente Pouchet

Profession : journalier

Age au décès : 41 ans

PARCOURS MILITAIRE

Au recensement militaire (classe 1895), il est réformé « pour strabisme » et n''aurait donc jamais du partir à la guerre.

 

Mais malgré son âge de 40 ans et ses 4 enfants vivants et jeunes, il doit rejoindre le 22ème Régiment Territorial en 1915. Ce régiment est une formation militaire composée d'hommes âgés chargés de différents services de garde (ponts, gares...)

 

Nous ne connaissons pas son périple militaire...mais son régiment se positionne en septembre 1916 à Baleycourt à 5 km de Verdun.

 

Il meurt à l'hôpital de Rouen « l'Hotel Dieu » de maladie le 24 septembre 1916.

 

 

Durée de mobilisation : 1 an

 

LIEU DE MEMOIRE

Sa sépulture se trouve au carré militaire du cimetière de l'Ouest à Rouen : Rang 2, Tombe 62.

 

Eugène, Ernest CHICOT
Eugène, Ernest CHICOT
Eugène, Ernest CHICOT
Eugène, Ernest CHICOT
Eugène, Ernest CHICOT
Repost 0
Published by bruno - dans Personnages
commenter cet article