Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Rechercher

Signer le livre d'or

ICI

Profil

moi.jpeg

Bruno Daniel, je suis né le 08 mai 1965 à Les Damps, marié, 4 enfants et j'habite notre commune depuis 1993.

Contact

7 novembre 2014 5 07 /11 /novembre /2014 11:15

 

Derrière le château du Chant d'Oisel, il existe un ancien colombier dont nous ignorons la date de construction (XVIII°). Depuis plusieurs années, ce dernier était abandonné...

Aujourd'hui, la famille Baudry vient de le faire restaurer et le propose comme gîte rural sur 90m² au sol.. C'est magnifique et typique.

"Vous cherchez l'insolite, le charme, le confort, la campagne, alors vous aimerez séjourner au Pigeonnier de l'Oysel en famille ou entre amis.
Ce gîte atypique du XVIII e, est situé à 25 minutes de Rouen, en bordure de champs cultivés.
Ce pigeonnier entièrement rénové est un lieu authentique et original.
Equipé pour 6/7 personnes, il se compose, au rez de chaussé d'un grand séjour, salle à manger, salon avec cuisine ouverte, avec poêle a bois et chauffage au sol ; au 1er étage, d' une chambre parent (lit 160), d'une petite chambre (lit 90), d'une salle de bain avec douche et baignoire, et d'un wc indépendant ; au 2eme, d'un dortoir avec 4 lit de 90 et d'une très belle vue sur l plaine et les bois environnants."

pigeonnier21-05-2013--2--copie-1.JPG  pigeonnier21-05-2013--1--copie-1.JPG 
pigeonnier21-05-2013--3-.JPG
03-03-2014.JPG
 

01-10-2014Tapez sur Leboncoin "Pigeonnier de l'Oysel"

Repost 0
2 novembre 2014 7 02 /11 /novembre /2014 10:27

La mairie de La Neuville Chant d'Oisel a installé le mercredi 29 octobre 2014 un support d’information très réactif entièrement dédié à l’information municipale et associative. Ce panneau double face est implanté le long de la bande partagée (piste cyclable) au niveau de La Maupassière (panier sympa). Tous les détails seront exposés dans le prochain numéro de l'Oiseau.

La diffusion des messages est gérée par le service Communication de la Mairie.

panneau-lumineux--2-.JPG

panneau-lumineux--3-.JPG

Repost 0
8 octobre 2014 3 08 /10 /octobre /2014 09:43

 

Publié en 2013 chez l’éditeur rouennais François Chomant, A la lueur des ombres, recueil des poèmes de la Neuvillaise Sophie Crézé, recevra samedi le prix Pierre Corneille attribué au meilleur ouvrage de poésie par la Société des auteurs normands. Après cette toute première et tardive publication, sa rencontre avec le public, le bon chiffre des ventes dans cette catégorie éditoriale, l’invitation faite par la librairie L’Armitière ou encore l’adaptation scénique par la Cie Les Mots à Dire, voilà une reconnaissance supplémentaire pour la prof de lettres du collège Hector-Malot de Mesnil-Esnard qui tient d’ailleurs sous le coude une nouvelle livraison à venir, Lunaisons. De son côté, le Traiton Mathieu Bidaux reçoit le prix André Maurois pour son livre Ernest Vaughan, le patron rouge aux éditions L’Echo des Vagues.

s.creze2014prix--s-creze.jpg

Repost 0
4 octobre 2014 6 04 /10 /octobre /2014 10:35

 

Le coup d’envoi d’Octobre rose a été donné le 30 septembre avec l’illumination en rose de la mairie. Jusqu’au samedi 18 octobre tout le village se mobilise pour le dépistage précoce du cancer du sein.

Plusieurs rendez-vous sont prévus à la salle Guy-de-Maupassant : vendredi 3 octobre, à 21 h, pour un cours de Zumba ; samedi 4 octobre, à partir de 14 h 30, thé dansant et jeudi 16 octobre, à 20 h, concert des professeurs de musique du centre multiloisirs.

Dimanche 5 et 12 octobre, dès 10 h, vente de vente de roses devant la boulangerie.

Mercredis 8 et 15 octobre, dès 14 h 30, devant la bibliothèque, vente des morceaux de tissu qui serviront à l’assemblage du ruban rose en patchwork. Le centre multiloisirs proposera aux enfants de créer une frise en papier rose.

Enfin, samedi 18 octobre, l’association Abeil donne rendez-vous à 20 h 30 devant le Panier sympa pour une randonnée nocturne, avec lancer de lanternes.

Tous les bénéfices réalisés pendant ces différentes manifestations seront reversés à l’association Emma, en charge du dépistage précoce du cancer du sein en Seine-Maritime.

octobre-rose-2014.jpg

Le Pr Ahmed Benhammouda, directeur médical du centre de dépistage des cancers et président départemental de l’association Emma, qui œuvre pour le dépistage organisé des cancers en Seine-Maritime, interviendra, demain mercredi, pour un café-débat qui lancera le mois international du dépistage du cancer du sein dans la commune.

« Nous sommes tous concernés »

« Nous sommes tous concernés directement ou indirectement un moment dans notre vie. Le fait d’être des élus nous permet de mettre en œuvre des actes de solidarité et de porter des messages », déclare Sabine Demazure, adjointe à la culture et la vie associative.

Le village va revêtir la couleur rose symbole de séduction, de romantisme et de féminité.

Pendant trois semaines, les commerces, les associations et la municipalité se mobiliseront avec zumba, thé dansant, concert, randonnée nocturne, vente de roses, de meringues et de rubans permettant de récupérer des dons, sources de financement pour la prévention, le dépistage et la prise en charge de la maladie.

« La Neuville est une des rares communes de la région à participer à cette action internationale », souligne le Pr Ahmed Benhammouda.

« L’objectif est de sensibliser davantage au dépistage du cancer du sein, première cause de mortalité chez la femme en Haute-Normandie. Le dépistage s’est généralisé en 2004 à partir de l’âge de 50 ans. Mais il ne touche que 63 % des femmes concernées. Pourtant, l’examen clinique et la mammographie sont pris en charge à 100 % par la caisse d’assurance maladie, sans avance de frais », rappelle le spécialiste.

oct-rose2014.jpgSource Paris Normandie

 

Repost 0
3 octobre 2014 5 03 /10 /octobre /2014 16:33

 

Voici que les mares possèdent leur propre panneau de sensibilisation.

la mare verboc

mareverboc2014.jpget la mare joncquemare

marejoncquemare2014.jpgPlus d'infos sur nos mares  ici

Repost 0
19 septembre 2014 5 19 /09 /septembre /2014 13:32

 

Quel week-end à La Neuville Chant d'Oisel !


«P schit ! », font les cannettes de bière. Avec les riffs de guitare saturée et le grondement de la double pédale sur la grosse caisse des batteries, c’est le son qui a été plus entendu à la huitième édition du Festival des Arts Bourrins, qui s’est déroulé à La Neuville-Chant-d’Oisel près de Rouen.

Si l’origine du nom de la commune vient d’un devin moyenâgeux qui lisait dans le chant des oiseaux, celui-ci fut couvert tout ce week-end par les sonorités plus de groupes tel que Crash Victim Cannibalism, Prostitute Disfigurement ou Deep in Hate. L’acmé métallique fut atteint avec la tête d’affiche, Benighted, l’un des rares groupes français de « brutal deathcore » qui s’exporte. Environ six cents personnes sont venues « en prendre plein les oreilles » dans une ambiance bon enfant. Le noir était recommandé pour le dress code et les têtes de mort admises, bien que quelques originaux fussent venus déguisés en peluche ou en mort-vivant. La seule monnaie à avoir court au royaume du métal fut le « Corbak », adossée à l’euro. Pour le fondateur François-Xavier Jeanne, fils de l’ancien maire, cette édition est de nouveau un succès, et il se félicite que la nouvelle municipalité ait joué le jeu.

Mais est-ce le dernier festival des Arts Bourrins à La Neuville ?????

artsbourrins1-2014.jpg

artsbourrins3-2014.jpg artsbourrins2-2014.jpg 

artsbourrins-2014.jpg


Repost 0
17 septembre 2014 3 17 /09 /septembre /2014 13:05

 

Les écoliers français subissent des journées plus longues et plus chargées que la plupart des autres élèves dans le monde. Or cette extrême concentration du temps d’enseignement, unique à la France, est inadaptée et préjudiciable aux apprentissages. Elle est source de fatigue et de difficultés scolaires. La réforme des rythmes scolaires vise à mieux répartir les heures de classe sur la semaine, à alléger la journée de classe et à programmer les enseignements à des moments où la faculté de concentration des élèves est la plus grande. Un décret, publié le 26 janvier 2013, précise le cadre réglementaire national de la nouvelle organisation du temps scolaire, à l’intérieur duquel des adaptations locales seront possibles.

rentreescolaire-2014.jpg

Ce qui a été décidé à La Neuville pour 2014

rythmes scolaires 2014

activites 2014 (2) activites 2014 (3) 

activites-2014--1-.jpgPlus de photos ici sur facebook

 

Dans le document présenté aux parents avant la rentrée, la municipalité a expliqué que le temps scolaire hebdomadaire obligatoire est de 24 heures, sur trente-six semaines comme avant. Dorénavant, elles sont réparties sur quatre jours et demi, dont le mercredi matin. Par rapport au décret et suite à l’allègement Hamon, la commune a choisi trois heures d’activités périscolaires le jeudi, de 13 h 30 à 16 h 30.

L’équipe municipale, installée lors des dernières élections, munie du sondage qui a révélé les 75 % de parents favorables au mercredi matin effectué par le précédent conseil, s’est lancée aussitôt dans une étude pour le bien-être des enfants.

Parents d’élèves, conseil d’école et enseignants

« C’est un collectif qui s’est investi dans le projet. Nous avons discuté avec les parents d’élèves, le conseil d’école et les enseignants, pour trouver les meilleures solutions », explique le maire, Julien Demazure.

Des activités ont été proposées que les enfants ont choisies. Pour les animations périscolaires, les élus ont élaboré un questionnaire pour déterminer six activités sportives et six culturelles. Le résultat a démontré que les enfants, avec le conseil de leurs parents, préfèrent le cirque, le jardinage et la magie. « Suite aux résultats, douze agents municipaux se sont mobilisés et nous avons recruté cinq intervenants extérieurs et une en interne. Nous respectons les quotas de 50 % de Bafa, 30 % en formation et 20 % d’extérieur. De plus, nous avons un réservoir de bénévoles s’il y a des absents ou des malades », explique le premier édile. Par ailleurs, les enfants ont la possibilité de manger à la cantine le mercredi.

Un roulement toutes les six semaines

Le roulement des ateliers s’opère toutes les six semaines par groupe. Depuis la rentrée, « le retour est excellent et unanime, car nous ne faisons pas de garderie. Les écoliers découvrent des activités qu’ils ne pratiquent pas habituellement », confie Anne-Karine Luce, conseillère aux affaires scolaires. Le premier magistrat confirme que « nous n’avons pas changé les horaires de l’école pour conserver le rythme des enfants, mais aussi celui des parents et des familles. » Géry Brisbout, premier adjoint, complète par l’aspect sécurité car, « tout se réalise autour de l’école sans dispersion. »

Julien Demazure conclut sur la partie financière : « Malgré le coût de 40 000 € par an hors subventions pour la commune et malgré les moyens de la plupart de notre population, nous avons choisi la gratuité. Nous voulons soutenir les quelques familles modestes. Par cette mise en place, nous nous sentons utile ». Source Paris Normandie du 22 sept 2014

 

Repost 0