Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

Signer le livre d'or

ICI

Profil

moi.jpeg

Bruno Daniel, je suis né le 08 mai 1965 à Les Damps, marié, 4 enfants et j'habite notre commune depuis 1993.

Contact

17 septembre 2014 3 17 /09 /septembre /2014 13:05

 

Les écoliers français subissent des journées plus longues et plus chargées que la plupart des autres élèves dans le monde. Or cette extrême concentration du temps d’enseignement, unique à la France, est inadaptée et préjudiciable aux apprentissages. Elle est source de fatigue et de difficultés scolaires. La réforme des rythmes scolaires vise à mieux répartir les heures de classe sur la semaine, à alléger la journée de classe et à programmer les enseignements à des moments où la faculté de concentration des élèves est la plus grande. Un décret, publié le 26 janvier 2013, précise le cadre réglementaire national de la nouvelle organisation du temps scolaire, à l’intérieur duquel des adaptations locales seront possibles.

rentreescolaire-2014.jpg

Ce qui a été décidé à La Neuville pour 2014

rythmes scolaires 2014

activites 2014 (2) activites 2014 (3) 

activites-2014--1-.jpgPlus de photos ici sur facebook

 

Dans le document présenté aux parents avant la rentrée, la municipalité a expliqué que le temps scolaire hebdomadaire obligatoire est de 24 heures, sur trente-six semaines comme avant. Dorénavant, elles sont réparties sur quatre jours et demi, dont le mercredi matin. Par rapport au décret et suite à l’allègement Hamon, la commune a choisi trois heures d’activités périscolaires le jeudi, de 13 h 30 à 16 h 30.

L’équipe municipale, installée lors des dernières élections, munie du sondage qui a révélé les 75 % de parents favorables au mercredi matin effectué par le précédent conseil, s’est lancée aussitôt dans une étude pour le bien-être des enfants.

Parents d’élèves, conseil d’école et enseignants

« C’est un collectif qui s’est investi dans le projet. Nous avons discuté avec les parents d’élèves, le conseil d’école et les enseignants, pour trouver les meilleures solutions », explique le maire, Julien Demazure.

Des activités ont été proposées que les enfants ont choisies. Pour les animations périscolaires, les élus ont élaboré un questionnaire pour déterminer six activités sportives et six culturelles. Le résultat a démontré que les enfants, avec le conseil de leurs parents, préfèrent le cirque, le jardinage et la magie. « Suite aux résultats, douze agents municipaux se sont mobilisés et nous avons recruté cinq intervenants extérieurs et une en interne. Nous respectons les quotas de 50 % de Bafa, 30 % en formation et 20 % d’extérieur. De plus, nous avons un réservoir de bénévoles s’il y a des absents ou des malades », explique le premier édile. Par ailleurs, les enfants ont la possibilité de manger à la cantine le mercredi.

Un roulement toutes les six semaines

Le roulement des ateliers s’opère toutes les six semaines par groupe. Depuis la rentrée, « le retour est excellent et unanime, car nous ne faisons pas de garderie. Les écoliers découvrent des activités qu’ils ne pratiquent pas habituellement », confie Anne-Karine Luce, conseillère aux affaires scolaires. Le premier magistrat confirme que « nous n’avons pas changé les horaires de l’école pour conserver le rythme des enfants, mais aussi celui des parents et des familles. » Géry Brisbout, premier adjoint, complète par l’aspect sécurité car, « tout se réalise autour de l’école sans dispersion. »

Julien Demazure conclut sur la partie financière : « Malgré le coût de 40 000 € par an hors subventions pour la commune et malgré les moyens de la plupart de notre population, nous avons choisi la gratuité. Nous voulons soutenir les quelques familles modestes. Par cette mise en place, nous nous sentons utile ». Source Paris Normandie du 22 sept 2014

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires