Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

Signer le livre d'or

ICI

Profil

moi.jpeg

Bruno Daniel, je suis né le 08 mai 1965 à Les Damps, marié, 4 enfants et j'habite notre commune depuis 1993.

Contact

11 mai 2013 6 11 /05 /mai /2013 18:41

Le-Messager-numero-4C’est le 1er octobre 1909, alors que l’abbé Guerre exerce à Tourville-la-Rivière, qu’il décide de réaliser son bulletin paroissial sous le nom de « l’Echo paroissial de Saint-Martin Tourville-la-Rivière».  En arrivant à La Neuville en 1913, l’abbé Guerre fait paraître le 15 mars le numéro un : « Le Messager de Notre-Dame de La Neuville-Champ-d’Oisel »  qui sera publié tous les 3 mois à raison de 150 exemplaires, titre auquel s’ajoute Notre-Dame de L’Espérance, à la suite de l’intronisation dans notre église de la statue de N.-D. de Pontmain en 1916. Dès 1919, une seconde église vient d’être confié à M. le Curé, et cette publication prend le nom désormais de « Le Messager de Notre-Dame d’Espérance de la Neuville-Champ-d’Oisel et de Saint-Jean-Baptiste du Mesnil-Raoult », sa publication sera bimestriel. Il relate les faits religieux, les comptes rendus de réunion paroissiale, des notes historiques sur l'église et sur la commune, des actes religieux...

En 1927 et 1928, les soucis de santé de l'abbé Guerre ont souvent perturbé la parution trimestrielle de son bulletin paroissial et les abonnés du Messager en étaient avertis par l'envoi d'une carte postale à leur domicile.messager-avis-aux-abonnes.jpg

Les péripéties de la guerre, la crise du papier, le bombardement d’Arras où il était imprimé au duplicateur, la fermeture de l’imprimerie Jeanne d’Arc d’Orléans qui l’éditait, entraînèrent l’abbé Guerre à le confectionner entièrement lui-même et de ne le faire apparaître que tous les trois mois. Nous retrouvons souvent « Le Messager » imprimé sur du mauvais papier et écrit à la main.

Bulletin paroissial numéro 64 d'octobre 1926

Le-Messager-numero-64


Dans le bulletin paroissial de février 1929, M. l’abbé Guerre publie cet avis :

« A mes chers abonnés et lecteurs. J’ai le regret de vous annoncer que ce numéro qui termine la sixième année sera le dernier du Messager avec une peine profonde que je prends cette lourde décision, car j’étais profondément attaché à cette œuvre d’apostolat que j’ai commencée à Tourville-la-Rivière en 1904 et que j’ai continué jusqu’à ce jour. Mais l’âge auquel j’arrive et d’autres raisons me conseillent d’y renoncer afin de réserver mon temps et mes ressources pour l’accomplissement des devoirs les plus essentiels de mon ministère. Je vous remercie chers lecteurs et amis de votre sympathie et de votre fidélité qui ont été pour moi, un précieux encouragement… »


Page précédente                                                                                                     Page suivante

Partager cet article

Repost 0

commentaires