Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

Signer le livre d'or

ICI

Profil

moi.jpeg

Bruno Daniel, je suis né le 08 mai 1965 à Les Damps, marié, 4 enfants et j'habite notre commune depuis 1993.

Contact

15 septembre 2014 1 15 /09 /septembre /2014 13:00


Ce four à chaux à calcination périodique, construit à la fin du XIXe siècle, est situé en bas de La Rue de la Petite Cuette. Il suffit de marcher sur environ 500 mètres pour le découvrir sur votre gauche à l'entrée de la forêt. A l'époque, ils convertissaient le calcaire en chaux par l’action du feu. Cette première étape du cycle de la chaux, nommée calcination, dépendait du savoir-faire du chaufournier et de son équipe, qui assuraient l’alimentation du four et veillaient à son bon fonctionnement. Il servait à ne calciner, pendant la durée du feu, que la quantité de pierres que l'on a insérée dans le fourneau. On était, alors, obligé d'éteindre le feu et de laisser refroidir le fourneau afin de retirer la chaux obtenue. En effet, en chauffant la pierre calcaire (la marne) à une température comprise entre 800 et 1000 degrés, on évacuait le  gaz  carbonique et l'eau pour récupérer la chaux vive, sous forme de poudre. Elle était utilisée pour l’amendement des sols agricoles, c'est-à-dire pour en corriger l’acidité et en améliorer les qualités. Mélangée avec un apport de sable et d'eau, la chaux servait à réaliser des mortiers de construction.
Four-chaux.JPG Sur la gauche, nous apercevons le four à chaux, de forme cylindrique, avec une paroie intérieure en briques. Les chaufourniers extrayaient la marne sur place et alimentaient le four par une ouverture située en haut (appelée le gueulard). Du bois était apporté au pied du four pour assurer une température entre 800 et 1000 degrès. Une fois que la cuisson était faite, la chaux était récupérée grâce à une ouverture basse du four appellé l'ébraisoir
  Four-chaux.JPG  Four-chaux--2-.JPG
Coordonnées GPS

Partager cet article

Repost 0

commentaires