Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

Signer le livre d'or

ICI

Profil

moi.jpeg

Bruno Daniel, je suis né le 08 mai 1965 à Les Damps, marié, 4 enfants et j'habite notre commune depuis 1993.

Contact

27 novembre 2010 6 27 /11 /novembre /2010 20:26

 

Cette ancienne mare, maintes fois citée dans les archives départementales, fut utilisée au 13ème siècle par les moines de Royaumont qui habitaient dans un manoir en haut du Froc aux Moines. La mare avait certaines vertus, d’après les anciens, un pouvoir de bonne santé si on s’y lavait.

Au début du 20ème siècle, il n'y a pas de lavoirs à la Neuville et l'eau courante n'existe pas encore, c'est ainsi que certaines  femmes viennent  ici pour leur linge. Il était ,ailleurs, interdit de laver son linge dans les mares existantes de La Neuville pour cause de pollution (les fermiers venaient faire boire leur bétail dans les mares communales). Après avoir été ébouillanté, décrassé et savonné à domicile, le linge est conduit dans une brouette pour y être rincé.  Dans les grandes familles, les filles aînées mettent la main à la pâte, chacunes s’installent à genoux, déploient le linge dans l’eau, l’agitent et l’essorent, le plient en un paquet sur lequel elles s’acharnent avec son badra (battoir). Et tape ! Et tape ! Et tape ! L’opération terminée, elles reviennent à la maison et étendent le linge sur le fil ou la haie (taillée).

Dès septembre 1962, alors que les ordures ménagères commencent à se propager dans la commune, le conseil municipal se réunit pour trouver une solution à ce problème : un projet de ramassage d'ordures ménagères est alors à l'étude mais semble trop onéreux. En juillet 1963, le conseil décide d'acheter un chemin à Mme Lesur au prix de 6000 francs, qui mène à la Mare au Corps Sain  afin que les usagers prennent le soin de porter eux-mêmes leurs ordures à cette mare. Pour permettre à tous les usagers l'accès du dépôt d'ordures, le conseil décide de prendre en charge la réfection du chemin qui y mène. En décembre de la même année, à la demande de M. le maire de Mesnil Raoul pour l'utilisation pour sa commune de La Mare aux Corps Sain, le conseil décide de refuser sa demande, étant donné les difficultés déjà rencontrées avec la population de La Neuville.

Le 12 février 1966, le conseil réalise l'achat d'un tracteur d'occasion et d'une remorque de 3 tonnes pour la somme de 11120 francs chez Saint-Etienne à Boos. Monsieur Rincent André, cantonnier de notre commune, est chargé du ramassage suivant un itinéraire bien précis : une première moitié de La Neuville, de l'Etoquey jusqu'au Froc aux Moines, une deuxième moitié, du Froc aux Moines compris jusqu'au Château du Chant d'Oisel. Le ramassage se fait un mardi sur deux à partir de 8 heures pour la première moitié. Un autre secteur de ramassage est prévu pour les hameaux : Les Houssayes, La Vente Pouchet, La Bergerie, La Cuette, La Ferme des Bois et La Lande. Les poubelles en métal ou en plastique ne doivent pas dépassées 20 kg et sont déposées en bordure de route. Ne seront pas ramassés : les déchets de jardin, terre, cailloux, branchages ; les déchets provenant d'activités professionnelles, bidons, pneus, métal, bois ; et les déchets agricoles. Le 4 novembre 1967, la Mare au Corps Sain est remplie et il faut trouver un nouvel emplacement. Après des démarches auprès de M. Lagache, propriétaire du "Trou du Bel Air" dans le bois du Chouquet, la commune le loue aux termes d'une convention et contre une indemnité annuelle de 600 francs.

Ce n’est que, depuis le 2 décembre 1973, que le cantonnier communal étant  dans l'incapacité, pour une durée indéterminée, d'assurer le service des ordures ménagères que le conseil contacte M. Ozanne Marcel aux Authieux pour la réalisation de ce service. Il est conclu que M. Ozanne passera 1 fois par semaine, plus un ramassage supplémentaire le jeudi 1 fois par mois pour la ferraille, soit pour les 387 foyers : 6 tonnes par semaine de déchets ménagers.

Aujourd’hui, cette mare a disparu. On peut toujours s’y rendre par le chemin en terre situé en prolongement de la rue du Froc aux Moines. Une fois sur place, il est facile de la repérer : une légère élévation de terrain et quelques arbres nous rappellent ce lieu.

mare-au-corps-sain.jpgUn panneau indicateur en bois a été, depuis peu de temps, fabriqué artisanalement par des habitants de La Neuville sur lequel est mentionné « Chemin de la mare au corps sain ». Situé à côté de l’impasse des Martinets (perpendiculairement à la rue de la Lande), ce chemin dessert quelques nouvelles habitations mais s’arrête très rapidement sur les champs (car malheureusement labourés).

panneau-mare-au-corps-sain.JPG


Partager cet article

Repost 0
Published by bruno - dans Les rues
commenter cet article

commentaires