Cartes Postales

  • panneau-la-neuville-chant-d-oisel
  • cahier de doleances
  • huray
  • 3193 rue des Andelys
  • Château du Chant d'Oisel

 Les rues les maires
 panneau attention ecole les cures

Signer le livre d'or

ICI

Profil

moi.jpeg

Bruno Daniel, je suis né le 08 mai 1965 à Les Damps, marié, 4 enfants et j'habite notre commune depuis 1993.

Contact

Rechercher

 

 
 
panneau-la-neuville-chant-d-oisel
blason.jpg
Samedi 14 avril 2012 6 14 /04 /Avr /2012 10:40

 

charitons.jpgIl existait, dans les paroisses, et particulièrement en Normandie, une association de paroissiens (les charitons) qui annonçaient les décès, assuraient bénévolement les inhumations et participaient aux offices religieux. Les archives de la Confrérie de La Neuville Champ d'Oisel consistent en un registre de comptes et de nominations de "Frères" partant de 1784 et un autre registre datant de 1820. La Confrérie de La Neuville s'intitulait tout d'abord du "Saint-Esprit", puis du "Saint-Esprit et de la Nativité de la Vierge", elle fut formée vers 1500 car il est dit qu'un contrat de tabellionage (acte notarié) du 16 septembre 1518 mentionne que Raoulin Gruel, donne à la Frairie du Saint-Esprit de La Neuville Champ d'Oisel, la dépouille d'un pommier. La Confrérie est composée de 12 à 15 Frères et Soeurs qui élisent le prévôt qui se charge de l'ordre et l'échevin, responsable des comptes. Que ce soit sous l'ancien régime ou au 19ème siècle, les vêtements des charitons étaient richement ornés de broderies au fil d'or et d'argent. Sur le chaperon figurait, dans un cercle, le saint patron de la charité. Pour l'apparat, les charitons défilaient avec des bannières à franges d'or où était inscrit le nom de la charité. Ils possédaient aussi une croix de procession en métal argenté, parfois même en argent, des porte cierges en bois tourné, des bâtons avec une sculpture dorée ou peinte représentant un saint patron encadré de palmes soutenant un dais.

La Révolution porte un coup terrible aux charités, elles sont interdites par un décret de l'assemblée législative du 18 août 1792. A La Neuville, la Confrérie cesse ses fonctions le 15 octobre 1793, sur les ordres de la Municipalité. Tous leurs biens sont confisqués. Le Concordat rétablit tous leurs droits et elle reprend son activité en 1797 avec pour Maitre Frère Philippe Hardy.
La Charité reçut finalement un coup mortel en 1905, à la Séparation de l'Eglise et de l'Etat et fut remplaçée par une association patronnée par la Municipalité : "La Société Charitable Laïque" qui fut de courte durée. C'est alors que la Municipalité, en 1921, contracta un engagement avec les Pompes Funèbres de Rouen pour assurer les inhumations, à un prix bien plus onéreux qu'avant.
Cette tradition normande perdure encore dans quelques communes de l'Eure...

Par bruno - Publié dans : Historique
Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil
 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés