Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

Signer le livre d'or

ICI

Profil

moi.jpeg

Bruno Daniel, je suis né le 08 mai 1965 à Les Damps, marié, 4 enfants et j'habite notre commune depuis 1993.

Contact

25 juillet 2010 7 25 /07 /juillet /2010 23:01


Les trésoriers de La Fabrique de l’église de La Neuville Chant d’Oisel et l'abbé Gaillard (curé de notre commune) se réunissent le 27 avril 1827 en séance au presbytère pour porter l’attention sur l’état de vétusté du porche, couvert de tuiles, existant en avant de la principale porte de l’église. Une grande partie des grosses pièces en bois qui forment la façade et soutiennent le porche sont pourries et ne peuvent le supporter plus longtemps sans être remplacées. Cette dépense est évaluée à 600 francs. Cette construction actuel, en avant de l’église, n’est pas d’une grande utilité, qui par sa grandeur, est peu en harmonie avec l’église dont il cache la porte et que cette porte est trop étroite et beaucoup trop basse (2 mètres), ce qui est désagréable et incommode pour sortir avec les bannières dans les processions publiques.

Il est donc décidé de supprimer ce porche pour le remplacer par un projet d’un portique formé par quatre colonnes  soutenant un pronton avec corniches recouvert d’une nappe de plomb et au dessus quatre pilastres tombant sur les colonnes. Ces quatre colonnes en pierre de Saint Leu furent achetées au prix de 50 francs. Elles proviennent de l’hôtel de ville de Rouen, qui était en cours de rénovation et se trouvaient à l’époque en morceaux sur la place de St Ouen. Un nouveau portail est adapté en 1830, puis grâce au bon accord qui règne entre le conseil municipal, le conseil paroissial et M. le Curé ; l’église de La Neuville vient de s’enrichir d’un nouvelle et très belle porte en chêne avec des ferrures argentées. La commune a fourni 1200 francs et la paroisse 600 francs. Une partie de cette dernière somme provient de souscriptions recueillies par L’abbé Guerre. La petite porte a été repeinte et ses ferrures réargentées pour la mettre en harmonie avec la porte neuve. Ces travaux ont été exécutés par le menuisier d’Igoville M. Désiré Bréham en 1925. La Bénédiction de la porte s'est déroulée en mai 1926.

entree-eglise.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by - dans L'église