Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

Signer le livre d'or

ICI

Profil

moi.jpeg

Bruno Daniel, je suis né le 08 mai 1965 à Les Damps, marié, 4 enfants et j'habite notre commune depuis 1993.

Contact

28 mars 2014 5 28 /03 /mars /2014 15:55

 

Article sur le site internet du bulletin de darnétal du 28 mars 2014

 

druelle-rucar-2014.jpgDans l’entre-deux tours des municipales, les listes de Jacques Druelle (adjoint au maire conduisant la liste de la majorité sortante) et Daniel Rucar (opposition sortante) ont fusionné pour unir leurs forces face à Julien Demazure, candidat divers Droite arrivé en tête au premier tour. Une telle alliance a de quoi surprendre, dans la mesure où, durant toute la campagne, Daniel Rucar et Jacques Druelle se sont affrontées sur des problématiques de fond — notamment l’urbanisation de La Neuville-Chant-d’Oisel, que Daniel Rucar et ses colistiers ont qualifiée d’“anarchique”, sans le développement nécessaire des services au même rythme. Est-ce à dire que ces divergences ont pu être dépassées dans l’optique de faire front contre la Droite ? “C’est toujours pénible de se séparer quand on a fait la campagne ensemble, et cela ne s’est pas fait dans la joie, indique Jacques Druelle ; mais nos programmes étaient sensiblement les mêmes”. C’est à se demander, dans ce cas, pourquoi il n’y a pas eu de liste commune dès le premier tour… Jacques Druelle reconnaît que le mot “anarchique” était “trop violent” ; Daniel Rucar, pour sa part, estime que ce qui l’opposait à Jacques Druelle, c’était la reconnaissance du “constat” de la politique menée jusque-là. Aujourd’hui, les deux ex-adversaires parlent l’un et l’autre de “développement maîtrisé”, et c’est sur ce terme commun qu’ils fondent leur rapprochement. Les électeurs pourront toutefois se demander si cette union restera tenable durant six ans de mandat, dans la mesure où les points de vue se figent autour de questions ciblées. Ainsi en va-t-il, par exemple, de la survie de l’école qui a besoin de l’apport régulier de nouveaux élèves, et de la sauvegarde de la pyramide des âges, si chères toutes deux à Jacques Druelle : certaines choses, pour celui-ci, “ne sont pas négociables”. Daniel Rucar veut, en réponse à cela, “faire le pari de la confiance et du travail en équipe”, et laisse les Neuvillais faire le choix de leur avenir.

Un recours au tribunal

Mais ces points de négociation ne sont pas les seuls problèmes qui se sont posés à la fusion des deux listes. Une contestation de la méthode se fait entendre par la voix de David Vincent, ex-colistier de Daniel Rucar, qui affirme que la fusion a été imposée plutôt que discutée au sein de la liste. “Nous avons eu une réunion de campagne lundi soir, et à ce moment-là le noyau dur de notre liste avait déjà décidé de fusionner. Or dix personnes seulement étaient d’accord. Nous avons appris, mardi à 18 heures, que la fusion était effective…” David Vincent n’admet pas la manière dont cette fusion a été réalisée, et envisage de porter l’affaire devant le tribunal administratif, avec l’intention de “faire annuler cette liste pour vice de procédure”. Daniel Rucar dément toute manœuvre de cet ordre : “Toutes les personnes des équipes ont été invitées et consultées. Trois personnes étaient plutôt opposées à la fusion, mais la décision a été prise à la très grande majorité des personnes concernées”.

“Je marche droit dans mes bottes”

Tout comme il conteste les propos de David Vincent, Daniel Rucar refuse qu’on dise qu’il a “retourné sa veste” en s’alliant avec Jacques Druelle. C’est l’un des arguments de Julien Demazure contre la nouvelle liste. “Je marche droit dans mes bottes. Nous construisons notre alliance sur une base de confiance et sur un projet qui nous rassemble, et il est question de prendre des décisions en conformité avec nos idées”. On saura dimanche ce que décideront les Neuvillais dans ce contexte particulier.


Jean-Marc Donnaes

 

Partager cet article

Repost 0
Published by bruno
commenter cet article

commentaires